Dans les coulisses d'expérimentation du RYE

Le RYE, c'est quoi ?


Le RYE, Recherche sur le Yoga dans l'éducation est une association agrémentée par le ministère de l'Education Nationale dont l'objectif est de former des professionnels de l'éducation à des techniques de yoga adaptées à la classe et au yoga. Les techniques transmises ont pour vocation à combiner un apprentissage de qualité et un bien-être partagé par les élèves et l'enseignant.


Pourquoi m'y mettre ?

Après 18 années d'enseignement, j'ai personnellement rencontré chaque année un nombre de plus en plus important d'élèves ayant des difficultés à être attentifs, à se concentrer, à gérer leurs émotions et/ou leurs stress, à se sentir bien au sein d'un groupe. Je suis également entièrement convaincue que les apprentissages doivent être abordés certes avec la tête mais aussi avec le coeur et le corps. 

Les techniques du RYE permettent d'apporter des clés pour résoudre ces problématiques.

En 2018-19, je me suis formée pendant 40 heures aux techniques de relaxation dans l'éducation (module TRE) pour détendre le corps et l'esprit, respirer et visualiser, tendre vers une attention centrée et ai participé à un stage de 6 jours en juillet.


En quoi ça consiste concrètement en classe ?

Avant de me lancer dans cette formation, lorsque les élèves rentraient dans la salle dans un état de fatigue (fin de journée) ou d'excitation (heure précédente ayant été compliquée pour eux), je leur laissais 5' de mise au repos. Il s'agissait simplement de fermer les yeux et se recentrer seuls dans le silence, pourquoi pas pour ceux qui le souhaitaient de se reposer tête dans les bras sur la table. Perte de temps ? Bien sûr que non, ces 5' dédiées à la décompression permettaient d'être ensuite plus disponibles et plus efficaces pour les 50' restantes.

Avec les techniques du RYE, j'ai appris à encadrer les élèves moi-même pendant ces 5' et à les rendre efficientes.

Dans les premières séances, les consignes ont permis aux élèves de se détendre à partir d'un travail respiratoire et de se recentrer sur eux.

Progressivement, à cet exercice de respiration s'est rajouté un petit "travail" d'évocations de notions de cours notamment avant les évaluations, tout cela ne dépassant pas les 12 minutes grand maximum et dans le respect du cadre posé par le RYE. (Pour prendre connaissance d'un exemple de mes séances, me contacter).


Quels effets sur les élèves en classe ?

Les effets en classe sont nombreux, palpables et positifs à différents niveaux :

  • Les élèves sont plus posés et bien moins agités en classe (notamment ceux de la classe que j'avais le lundi en fin d'après-midi de 16h à 17h, après leur longue journée de cours).

  • Ils sont plus efficaces et plus réfléchis dans leurs réponses.

  • L'ambiance de classe est plus sereine (surtout pour ma classe la plus difficile).

  • Les élèves sont plus engagés : j'ai pu mesurer ce point dans les écrits des élèves avec des écritures plus appliquées et des réponses plus approfondies, voire avec des tentatives de réponses pour des élèves qui se contentaient auparavant d'attendre la correction,

  • Les contrôles mieux réussis : après la séance de visualisation des notions sur les angles, une évaluation a été donnée aux élèves. 
    • Leurs copies avaient été plus denses que d'habitude.
    • Leurs notes étaient supérieures aux précédentes.
    • Les élèves présentant des troubles des apprentissages ont été sur cette évaluation ceux qui ont réalisé les plus grands porgrès :
      • l'un d'eux a dépassé pour la 1re fois la moyenne (quel plaisir de le voir si fier de lui),
      • un autre a obtenu la meilleure note de la classe,
    • Ce que je n'ai pas constaté a priori mais qui a été souligné dans les témoignages des élèves concerne :
      • leur stress mieux géré,
      • leur confiance en eux développée,
      • leur concentration et leur attention améliorées,
      • leur apaisement et leur détente avant d'aborder le contrôle.

  • Quelques semaines plus tard, une autre évaluation testant à nouveau ces connaissances a permis de vérifier qu'elles avaient été mémorisées durablement et solidement.

  • Une satisfaction des élèves a avoir suivi ces courts exercices de début de cours. Ils étaient contents lorsque nous commencions par cela et dans leurs bilans annuels de fin d'année, ces séances sont revenues à plusieurs reprises parmi leurs meilleurs souvenirs ou dans ce qu'ils ont apprécié faire dans l'année.

Et qu'en ont pensé les élèves ?

Le mieux, c'est de leur laisser la parole avec ce sondage "carte blanche" à ce sujet :

Le 07/07/2019