Dans les coulisses... de la classe inversée
Episode 2 - Le premier tweet-chat

Des échanges encourageants et déterminants 

Les vacances n'ont pas entamé ma curiosité sur la classe inversée. L'idée de la pratiquer "un jour" continue de me trotter en tête. Avec la réforme, il faut de toute façon modifier les cours, alors autant faire quelques petits tentatives cette année. Pour leur donner toutes leurs chances de réussite, je choisis un stage sur le thème lors du plan académique de formation. En attendant la confirmation d'avoir ce stage, je saisis la moindre opportunité pour me renseigner... et les réseaux sociaux sont parfois dans ce cas de précieux alliés. C'est ainsi que je "participe" à mon premier tweet chat animé par l'un des formateurs spécalistes de la classe inversée. 

Même si le sujet reste encore très brumeux et la mise en place incertaine, ce tweet-chat est très réconfortant. Il permet de voir que plusieurs enseignants se posent les mêmes questions que moi. Les échanges entre néophytes, expérimentés et formateur permettent de trouver des solutions par-ci, par-là ! Certains doutes se lèvent. Certaines barrières mentales que je m'étais moi-même imposées sont aussi en train de se briser. Pour autant, mes incompétences techniques (notamment informatiques avec la création de capsules-vidéos, de gestion de site, etc.) restent toujours bien réelles. Et une grande inconnue demeure : serai-je capable de changer ma façon d'enseigner et de gérer autrement la classe ? Et c'est bien connu, l'inconnu tétanise ! 

Après une heure de tweet-chat et malgré de gros points à résoudre, je suis de plus en plus convaincue de l'efficacité de cette façon de procéder et des bénéfices qu'elle peut apporter aux élèves en terme d'autonomie, d'apprentissage, de cohésion, d'équité...